Pin It

 


COMMUNIQUÉ
 
• À LA PRESSE
ÉCRITE / PARLÉE / TÉLÉVISÉE
• AU MOUVEMENT ASSOCIATIF
• AUX RÉUNIONNAISES ET RÉUNIONNAIS

 
27 OCTOBRE 2020
 

 


L'AUTOSUFFISANCE ALIMENTAIRE
À LA RÉUNION EST-ELLE POSSIBLE ?


 

QUITTE ou DOUBLE ?

DOUBLE !

 

OUI
C'EST LE DOUBLE DE SURFACES AGRICOLES QU'IL FAUDRAIT MOBILISER
POUR Y PARVENIR 
EN PASSANT DE 50 000 HA à 100 000 HA

 

QUESTION : 
EST-CE POSSIBLE ?

▶︎ SI OUI : À QUELLES CONDITIONS ? 

▶︎ SI NON : QUELLES OPTIONS ? 
  
 

VOICI EN 2 PARTIES 
LA 
RÉPONSE d'OASIS RÉUNION

AU TRAVERS DU


POINT N° 4

 Le point « apocalyptique »
(= « qui révèle ce qui est caché »)
 
de la « RADIOSCOPIE DE LA RÉUNION »
en 7 POINTS CAPITAUX

 



Rappel des Points 1-2-3 :

POINT N° 1
Le Taux apparent d'Autonomie Alimentaire Global = 15%
(hors gaspillage global)
mais ...
Le Taux réel d'Autonomie Alimentaire Global = 1%  
 
POINT N° 2
900 000 personnes sur l'île actuellement...
(y compris le volant des « touristes / visiteurs » 
d'environ 30 000 personnes)
 
POINT N° 3 
... consomment 500 000 tonnes de nourriture par an
(y compris le gaspillage alimentaire des consommateurs 
d'environ 10% soit 50 000 tonnes)
 

 

CONTACT - INTERVIEW - ARTICLE
06 70 51 06 48 (12h-19h)
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

I° PARTIE

 
RÉPONSE ABRÉGÉE 
D'OASIS RÉUNION
 

 

En 2020, la Surface Agricole Utilisée est en deçà de 50 000 ha.

Les besoins alimentaires des 900 000 habitants sont de l'ordre de
500 000 tonnes (boissons non comprises).

La part du gaspillage alimentaire par les consommateurs est probablement supérieure à 10 % des achats soit près de 50 000 tonnes.

Du champ jusqu'à l'assiette, le gaspillage
s'élève sûrement à 30% à 40% de la production totale (plus de 150 000 tonnes).

Les surfaces cultivées ne représentent que 20% de la superficie de l'île
de la Réunion (250 000 ha).

Un peu plus de 105 000 ha (42%) sont en Parc National,
un peu plus de 30 000 ha (12%) sont des zones urbanisées,
et une partie importante n'est pas cultivable (roches à nu, surfaces en eau...)

Pour couvrir en 2020 les besoins alimentaires actuels de la population,
avec les systèmes de production et de consommation actuels,

la Surface Agricole Utilisée (SAU) devrait être de l'ordre de 110 000 hectares
soit plus du
double de la SAU de 2020.

 


Plus en détail...

La « SAU » ou « Surface Agricole Utilisée » est une notion normalisée dans la statistique agricole européenne. Elle comprend les terres arables (y compris pâturages temporaires, jachères, cultures sous abri, jardins familiaux...), les surfaces toujours en herbe (STH) et les cultures permanentes (vignes, vergers...);
à ne pas confondre avec la Surface Agricole Totale (SAT).

La Surface Agricole Utilisée (SAU) était officiellement de l'ordre de :
49 000 ha en 2015

 Elle n'était plus que d'environ :
48 000 ha en 2018

 Plus de 50 % dédiés aux cultures industrielles dont pour la quasi totalité, à la culture agrochimique de la canne à sucre :  
environ 23 000 ha.

 Un peu plus de 10% aux cultures maraîchères et aux vergers et bananeraies :
5 300 ha

Plus de 20% aux Surfaces Toujours en Herbe (STH : élevage) : 11 000 ha

 Un peu plus de 10% aux jardins familiaux : 5 500 ha

 

C'est dire qu'en 2020 à La Réunion,
la part de la surface cultivable
consacrée à la production alimentaire est minime.

 

 D'autant plus quand on soustrait les surfaces toujours en herbe
(STH) : essentiellement les pâturages pour les animaux d'élevage.

Ainsi la part dédiée aux produits fondamentaux de l'alimentation humaine
(fruits, légumes, tubercules) atteint à peine 10% des surfaces cultivées.

Sur cette même surface (5 300 ha), en 2020 ont été produits :

un peu moins de 90 000 tonnes de fruits et légumes

et sur 11 000 ha supplémentaires (STH) 

40 000 tonnes de produits de l'élevage.

En y ajoutant les produits de la pêche (3 000 tonnes)

c'est un TOTAL

 d'environ 130 000 tonnes de produits alimentaires « locaux »

 qui sont mis à disposition de la population par les exploitants agricoles.

 

En 2020, cela représente

 un quart de la consommation annuelle

 de la population de La Réunion

et seulement de l'ordre de 15% en tenant compte du gaspillage

 du champ jusqu'à l'assiette.

 

Quelle surface faudrait-il alors cultiver
pour couvrir totalement les besoins alimentaires de la population ?

 Dans le système actuel d'exploitation des terres,
de distribution et de consommation alimentaire (avec 30% voire 40% de gaspillage)
il faudrait multiplier par près de 3 fois à 3,5 fois la Surface Agricole Utilisée

en passant de « 16 800 ha - 17 750 ha » consacrés aujourd'hui
aux productions végétales et animales à
60 000 ha minimum.

Par comparaison, rappelons que la Surface Agricole Utilisée en 2020
est inférieure à 50 000 ha et que...
la superficie du territoire de La Réunion est d'environ 250 000 ha.

 

Qu'en sera-t-il alors en 2030 ?

Avec une population supposée de près de 1 030 000 habitants,
la Surface Agricole Utilisée devrait dans ces conditions avoisiner les

 70 000 ha

(+ 14%)

ALORS, IMPOSSIBLE...
sauf...
 à mettre en œuvre, dans la concertation, 7 leviers déterminants :

▶︎1/ une mobilisation de nouvelles terres cultivables

▶︎2/ une optimisation de l'utilisation des terres 
(par exemple avec l'agro-bio-écologie, dont l'agroforesterie 
(*)

▶︎3/ une diversification de la surface en canne à sucre

▶︎4/ une réduction de la proportion des terres allouées à l'élevage

▶︎5/ une augmentation de l'autoproduction avec une réintégration des espèces « lontan »

▶︎6/ une réduction très significative du gaspillage

▶︎7/ une modification profonde de la consommation alimentaire vers l'écoresponsabilité

°°°°°°°
 

 

(*) La pratique de l'agroforesterie est pleinement conforme à la fonction,
voire à la mission de
l'agriculteur du XXIème siècle
qui doit être reconnu comme le
gardien du patrimoine agricole et soignant de la Terre
qui nourrit les femmes, hommes, enfants d'un pays
de façon parfaitement saine
sans intrants et traitements chimiques importéssans OGM
en concourant pleinement à la
préservation de la biodiversité naturelle
et à une autosuffisance alimentaire durable,
selon le concept régénératif et excédentaire de la permaculture.

 

 

 

 

 
II° PARTIE
 
RÉPONSE DÉVELOPPÉE 
D'OASIS RÉUNION
 
 
 
 
Dossier de presse (23 pages)
à télécharger ICI
 
 
Nota-bene :

• Pour en prendre connaissance rapidement, lire en priorité les parties de textes surlignées et en couleur. 

• Comme Oasis Réunion s'y est engagé, ce dossier complet de 23 pages sera aussi adressé aux 24 Maires, 7 Députés, 2 Députés européens, 4 Sénateurs, au Conseil Régional, au Conseil Départemental, au Parc National, à la Préfecture, à la Chambre d'Agriculture et à la DAAF. 
 
...
 

CONTACT - INTERVIEW - ARTICLE
06 70 51 06 48 (12h-19h)
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 
Comité de pilotage du Collectif « Oasis Réunion »
https://oasis-reunion.bio/
https://www.facebook.com/oasis.reunion.bio/

« Montrer l'exemple n'est pas la meilleure façon de convaincre, c'est la seule » Gandhi
 
« Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles qu'on n'ose pas, mais parce qu'on n'ose pas qu'elles sont difficiles » Sénèque
 
 
 
LES CAMPAGNES D'OASIS RÉUNION

 

La #BELLVi #BioEkLokalLéVital

Campagne La #BELLVi #BioEkLokalLéVital à signer sur https://oasis-reunion.bio/
 
 

 

Le Droit à l’Alimentation
énoncé dans la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme
et porté par l’ONU
est le Droit de l’Homme le plus bafoué sur la planète…

Œuvrons ensemble pour
une Couverture Alimentaire Durable et Universelle
avec en France
une « Sécurité Sociale Alimentaire Durable »

 
 

« Plus grave que la pandémie sanitaire : la pénurie alimentaire »
Avec Oasis Réunion, visons l'autosuffisance alimentaire durable

en approuvant son Manifeste sur https://oasis-reunion.bio/

 
 

« QU’EST-CE QU’ON ATTEND ? »

« Il est possible de nourrir la France en se passant des pesticides et des engrais de synthèse. Et ainsi on préserve les ressources en eau et la biodiversité, tout en émettant deux fois moins de gaz à effet de serre »

Gilles Billen, directeur de recherche au Centre National de la Recherche Scientifique CNRS

 
 
°°°
ILS L'ONT DIT : 

Le Président de la République (Allocution télévisée du 12 mars 2020) :
" Déléguer notre alimentation, […], à d'autres est une folie. Nous devons en reprendre le contrôle. "

Ministre de l'Économie :
" L'intérêt de la crise c'est de nous bousculer, et c'est de nous obliger à voir le RÉEL. "

Ministre de l'Agriculture :
" Quel objectif ? Cet objectif pour moi est très clair, c'est la souveraineté, c'est notre indépendance "

Ministre des Outre-Mer (en visite à La Réunion - août 2020) :
" circuit court ", " souveraineté insulaire ", " produire local "
 
Frédéric Vienne président de la Chambre d'agriculture de La Réunion
dans le Journal de l'île le 12/08/2020 :

" La crise du Covid nous encourage à accélérer la transformation (de l'agriculture)
vers un autre modèle. "


Les engagements nationaux conformément à la TRAJECTOIRE 5.0 conçue par le gouvernement en avril 2019 dont le Point N°3 est : « zéro polluant agricole »



... NOUS ALLONS LE FAIRE ENSEMBLE, MAINTENANT !
 
°°°°°
Asé kozé... Alon fé ansamb astèr !
 

 

CONTACT - INTERVIEW - ARTICLE
06 70 51 06 48 (12h-19h)
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 


Comité de pilotage du Collectif « Oasis Réunion »
https://oasis-reunion.bio/
https://www.facebook.com/oasis.reunion.bio/

« Montrer l'exemple n'est pas la meilleure façon de convaincre, c'est la seule » Gandhi
 
 
 
°°°°°°°
 
Retrouvez :
 
Le Point N° 4 de la « Radioscopie de La Réunion » :
https://oasis-reunion.bio/images/pdf/Radioscopie-Les-7-points-N4.pdf


Les autres Points de la Radioscopie déjà révélés :
https://oasis-reunion.bio/actualite/radioscopie-reunion/887-radioscopie-reunion
 
 
°°°°°°°
 
 
 
Pin It

Joomla Extensions